Le Secret des Entreprises pour savoir si vous mentez sur votre CV

Le processus de vérification ou « sreening » recherche toutes les données que vous transmettez sur votre CV ou lors de l’entretien

shutterstock_397384153

Nous avons tous entendu ou lu des milliers de fois qu’il ne faut pas mentir sur un CV, pourtant, et même si cela semble évident, des personnes ont parfois tendance à exagérer ou modifier certains faits : missions non effectuées, périodes de travail étendues pour couvrir des périodes de chômage, formations non abouties ou des langues non pratiquées. Ces « petites modifications » perdurent car des personnes tendent à croire que ces données ne sont pas vérifiées, ou qu’elles peuvent être justifiées ou masquées lors des entretiens.

Ce que beaucoup ne savent pas est qu’il existe un moyen de vérifier le contenu d’un CV. Pour ce faire, les entreprises souscrivent à des contrats ou font appel à des cabinets leur permettant de vérifier toutes les informations transmises sur les CV et les documents délivrés, dans le cadre légal de la loi, et dans la plupart du temps, après le consentement du candidat. Ainsi, sur les précédents emplois indiqués sur les CV, les postes occupés et les dates sont vérifiés. Pour ce faire, il est habituel de contacter les anciens collègues ou managers. Il est aussi contrôlé que les formations indiquées sur les CV aient bien été accomplies en demandant les diplômes ou en appelant les écoles. En ce qui concerne le niveau des langues, les entreprises ou les cabinets utilisent des tests d’évaluation directement auprès des candidats pour déterminer le niveau de langue. De plus, les données civiles spécifiées sur le CV sont aussi vérifiées : nom, date de naissance, numéro de carte d’identité, adresse,…

Parfois les contrôles peuvent être plus approfondis si le poste l’exige. Dans ce cas, l’entreprise peut obtenir des informations telles que l’investigation des casiers judiciaires ou des problèmes judiciaires que le candidat a pu avoir, ou des situations familiales ou personnelles, toujours dans le cadre légal de la loi du pays et tout en respectant les droits individuels. Cette procédure est essentielle pour beaucoup d’entreprises notamment lorsqu’il s’agit de postes à responsabilités qui ont un impact sur l’image de la société susceptible d’influencer l’opinion du public. Mais cette procédure ne concerne pas uniquement des postes de Direction. De plus en plus, les entreprises ont recourt à de telles vérifications pour l’ensemble des candidats. Cette pratique est assez courante en raison de la valeur des articles et du chiffre d’affaire généré par les Boutiques dans le monde du Retail, et plus particulièrement dans l’industrie du Luxe. Par exemple, pour le commerce d’un bijou de Luxe, il peut être important de vérifier le casier judiciaire d’un candidat afin de prévenir un éventuel vol et donc la perte de milliers d’euros.

write-593333_960_720

Après les processus de vérification, le candidat est en droit de demander les résultats. En outre, si à l’issue des contrôles des problématiques émergent, l’entreprise peut organiser un entretien avec le candidat afin de clarifier les doutes et ainsi donner l’occasion au candidat de défendre sa position pour le poste. De cette manière, les entreprises travaillent toujours dans un souci de transparence et dans une politique de respect avec les candidats en les informant tout en long des processus.

Par conséquent, il n’est pas recommandé de gonfler ou de mentir sur le CV. Il est essentiel d’être sincère et honnête envers les entreprises dès le début du processus de recrutement plutôt que d’être pris dans le piège d’un mensonge qui risquerait d’entacher une réputation.

También puede interesarte

Est-ce la fin de la moitié des emplois que nous connaissons aujourd’hui?

22/11/2017 Leer más

Luxe Talent renforce sa présence internationale en ouvrant son quatrième bureau en Europe

27/11/2017 Leer más